Le Parlement des réfugiés

En Suisse, les réfugiés ne peuvent pas décider par eux-mêmes de nombreuses choses qui les concernent directement : on parle d’eux, mais on ne les écoute pas. Il y a la session des femmes ou des jeunes en Suisse et une session des migrant·e·s à Bâle. Depuis 2021, il existe aussi enfin un parlement des réfugiés, qui leur donne une voix politique.

Dans un premier temps, les préoccupations des réfugiés ont été rendues publiques dans le cadre du projet « Nos voix » de la NCBI, lors de ce que l’on appelle des auditions. En racontant leurs histoires et leurs expériences, les concerné·e·s ont donné du poids à leurs revendications et les ont présentées à la politique, au public et aux médias.

Afin de donner plus de poids politique aux demandes des migrant·e·s et de les faire entendre, NCBI Suisse, avec le soutien d’organisations partenaires, a créé le Parlement suisse des réfugiés dans le cadre de son projet « Nos voix ».

 

Le 6 juin 2021, pour la première fois dans l’histoire de la Suisse, une session de réfugiés s’est tenue à Berne. Les réfugiés s’étaient auparavant réunis dans neuf commissions, à raison de quatre séances par commission, afin d’élaborer leurs revendications. Les participants ont pu choisir librement les thèmes sur lesquels ils souhaitaient s’engager, en fonction de leurs intérêts et de leurs besoins. Ils ont été soutenus par des spécialistes et des politicien·ne·s pour la stratégie et le contenu. Le jour de la session, 80 réfugiés de 19 cantons ont voté sur les revendications adressées aux politiques. Compte-rendu de la SRF (en allemand)

La deuxième session a eu lieu le dimanche 8 mai 2022 à l’hôtel de ville de Berne. Des réfugiés du monde entier et de toute la Suisse ont à nouveau participé. Lors de cette journée, dix commissions et groupes de travail ont discuté et voté des revendications. Les dix interventions les plus importantes ont été ensuite mises en avant de manière démocratique et présentées à un podium composé de politicien·ne·s et de spécialistes. Ces derniers les ont commentées et les intégreront à l’avenir dans les débats politiques et publics.

Après la session des réfugiés et la discussion avec les invités du podium, les interventions sélectionnées seront poursuivies ou traitées dans le cadre de petites campagnes, selon les possibilités et les ressources disponibles.

 

Plus forts ensemble

Partenaires du projet

comment participer

Soutenir le Parlement des réfugiés